Changements climatiques

desertification

Il a été clairement identifié que le changement climatique épuise les ressources naturelles renouvelables de l’Afrique : les sols, l’eau et les forêts. Les effets des changements climatiques sont en outre exacerbés par une croissance démographique rapide, qui entraîne une augmentation de la demande des ressources naturelles. La rareté croissante de l’eau, en particulier sur un continent où beaucoup de plans d’eau traversent les frontières nationales, invoque le spectre d’un autre conflit. Lorsque la fertilité du sol diminue, l’on défriche les forêts pour accroître l’activité agricole ; quand l’agriculture est moins productive, les centres urbains deviennent plus attrayants. Les fonds verts devant aider les communautés rurales en Afrique à faire face aux effets de ce phénomène sont disponibles. Cependant, il a été constaté que les capacités devant aider ces communautés à mobiliser ces fonds sont très faibles. Le présent projet vise à développer les capacités locales des communautés et à fournir à celles-ci des outils essentiels pour opérationnaliser la planification des actions concrètes sur la base d’un diagnostic de lutte contre les changements climatiques.

Erosion_côtière_Togo

Au niveau national, les phénomènes de changements climatiques se manifestent de façon récurrente et constituent un défi majeur pour les communautés rurales. La Deuxième Communication National a proposé plusieurs études thématiques des circonstances nationales, l’inventaire national des sources d’émission de GES et de leurs sources d’absorption, la vulnérabilité et l’adaptation aux changements climatiques, les politiques et mesures d’atténuation des émissions de GES, l’évaluation des besoins en matière de recherche et observation systématique et l’évaluation des besoins en transfert de technologies, éducation, formation et sensibilisation. Le présent projet en cherchant à développer le plan spécifique d’adaptation aux changements climatiques de trois communautés rurales au Togo s’inscrit dans la politique nationale d’adaptation au changement climatique.

Dans ce contexte l’ONG AGBO-ZEGUE se propose d’accompagner trois communautés rurales à élaborer et mettre en œuvre leur plan d’adaptation aux changements climatiques. Ces sont les communautés riveraines du parc national de l’Oti-Kéran (au Nord), celles riveraines du parc national de Togodo (au Sud) et les communautés des pêcheurs côtiers. Chacune de ces communautés est caractérisée par des activités socio-économiques qui leurs sont propres: agropastoralisme dans le nord autour du parc Oti Kéran, l’agriculture basée sur la production du maïs autour du parc de Togodo et la pêche maritime artisanale sur le littoral. Ces trois communautés sont toutes affectées par les effets du Changement Climatique et les impacts sont évidents. C’est le cas de l’érosion côtière et la diminution de la production halieutique dans les pêcheries pour les communautés du littoral. L’objectif viser par ce projet est de permettre aux communautés de ces trois zones d’échanger sur les difficultés des unes et des autres ainsi que mesures d’adaptations propres à chacune d’elle face aux phénomènes des changements climatiques.

Des appuis financiers sont actuellement en cours de négociation auprès des différents partenaires de l’ONG pour la mise en œuvre de cette initiative. Tout partenaire intéressé par ce projet sera très utile pour aider les communautés rurales au Togo à faire face aux phénomènes des changements climatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *